Livre d'or

19 message(s) dans le livre d'or

rebelle (site web) Le 23/01/2013

Il y a en France 150 000 enfants placés.Tout les enfants placés ou presque viennent de familles en situation de précarité. Là je vais vous dévoiler d'un bien terrible secret,ma fille et moi avons été victime d'une justice implacable, délit de pauvreté, de maladie, procès kafkaïen. Madame Versini(défenseur des enfants) je vous est apporté mon témoignage le17octobre07 et, ce jour je vous ai bien signifié que je ne témoignais pas pour moi. Je témoigne pour ma fille. Je témoigne en espérant qu'un jour il n'y aura plus de placements abusifs. Mon témoignage n'est qu'une goutte d'eau dans l' océan. Il faut des milliard de goutte d'eau pour former un océan et, si de nombreuses personnes témoignent, agissent, nous les pauvres ont aura notre océan de bonheur. Avec les larmes de ta maman, ces larmes que tu caches bien précieusement dans ton petit cœur ma petite Charlotte. Ces larmes de ces parents que je rencontre à ATD quart monde, ce désespoir dans lequel ils se noient parce que eux n'ont pas eut la chance de récupérer leurs enfants. On en fera notre océan de bonheur. Il faut toujours y croire ,croire qu'un jour le monde n'aura plus le monde à l'envers. Il faut toujours y croire et ne pas ce dire c'est de l'utopie, c'est une montagne infranchissable. Notre dignité est notre toit. Et j'accouche ces mots, ces maux et je pleure, si moi j'ai eut la chance la force de gagner ce combat il en restera toujours des blessures comme un tatouage indélébile. Je parle ici de ma souffrance de mère d'avoir fait vivre cela à ma fille, de mon impuissance à l'arracher aux griffes acérées de la justice de l'ase(aide social à l'enfant).Si un jour que j'espère proche il y aura un profond respect pour les familles qui demande de l'aide, mon combat n'aura pas été vain. Le combat que j'ai mené mon combat ne me suffit pas. Je souhaite ardemment qu'ils arrêtent ce massacre. Coupable d'être innocente, j'aurai préféré être coupable de quelque chose de concret au moins j'aurais su quel combat je pouvait mener pour récupérer ma fille. C'était une sombre histoire kafkaïenne. Ma fille a été placée en décembre 98 je l'ai récupérée le 18 Septembre 2003 au prix d'incessants combats. Je ne vous laisse pas le droit de me juger de cette sombre histoire, n'oubliez pas que la justice en France est parfois inhumaine et kafkaïenne. Coupable d'être innocente, coupable de pauvreté, il fait si souffrance en France.
PS: Je remercie tout ceux qui m'ont aidé dans mon combat, ATD quart monde, etc, et certains médiats d'informer de ce délit de pauvreté, de ces enfants qui se retrouvent injustement placés
pps: Ces placements pour délits de pauvreté ne peuvent qu'aller au détriment d'enfants qui eux sont véritablement en danger. Contrairement à ce que l'on pense à peine 20% d'enfants sont
placés pour avoir été maltraités... Ma fille est à nouveau placée
depuis 3 ans.

Natacha Le 23/10/2011


bonjour
c'est Natacha de nouveau je me bats toujours pour récupérer ce qui me reste de mes 4 enfants plus que 2 a revivre bientôt avec moi. l'ASE a détruit ma famille et mon couple.Ils ont tout essayer pour détourner mes aînés de moi et ils ont réussi.Il faut continuer a se battre même si ce n'ai pas facile tous les jours. Bon courage et a bientôt.bisous.

Laurence (site web) Le 10/04/2011

Bonjour,

Votre site est très instructif,et afin de vous venir en aide,je vais vous faire cadeau d'un site.
C'est mon homologue de la Haute-Vienne
Severine a crée un site similaire au votre,il se nomme: Les Abus des Services Sociaux,dont tu trouveras le lien sur mon site associatif: http://sos-famille-en-danger.e-monsite.com/
Je vous dit donc à bientôt de vous lire,voir vous entendre au téléphone.
Amicalement,Laurence

Maguy VARGAS Le 10/04/2011

Qui d'autre de mieux que toi-même peut décrire les expériences et résultats qui découlent de ta propre vie, alors que tous t’ont imposer là leurs, en bisant tes rêves, tes propres désirs, à chaque fois !!!! Sans savoirs pourquoi et comment. Ce mal laisse très peut de vivant, beaucoup trop de survivants et de morts à jamais. Je te félicite à ma hauteur car tu es grandes, très grande et très au dessus de ces gens qui n’ont rien vues en toi de bons. Parce qu’ils pensent qu'ils ne sont pas bons, mais aussi, ne travaillent jamais à le devenir. Alors que toutes, tous en somment capables quelque soit l'âge. Félicitations et respect, que le meilleur t’arrive à présent pour transmettre à tes enfants les trésors de la vrais vie.

joelle Le 25/03/2011

coucou et bravo continue!! je reprends un peu le blog aussi des liens et des faits ailleurs partout..

Henri Klein Le 20/02/2011

http://grandsparentsencoler.voila.net/

Hello Sandra.
je n'ai plus de vos nouvelles, et selon mes interventions auprès des élus je pourrai parler et soutenir votre cause.
Le site des grands-parents en colère évolue, allez y faire un tour, et regardez dans le chapitre "lire la météo" et nouveautés.
Je suis toujours disposé à exposer votre cas aux élus. Donnez moi de vos nouvelles
Cordialement

Henri le papy en colère.

Dominique sirieix Le 25/04/2010

Il y a des coïncidences troublantes et je ne laisse pas passer celles qui se révèlent à moi ce soir, à la lecture de vos écrits (tes ? on se dit tu ?).

La soeur du papa se prénomme Sandra, nés tous les deux à Paris, c'est du Puy de Dôme où nous avions acheté une longère à restaurer que nos "ennuis" avec l'a.s de secteur : st eloy les mines, ont commencés. Enquête de gendarmerie suite à la plainte de cette personne mal-intentionnée et surtout surtout désoeuvrée, qui a duré plusieurs mois. Pour finir : dossier classé sans suite, et pourtant ils (ces messieurs de la gendarmerie ont fait leur travail consciencieusement ! Le mal était fait, mon mari a voulu vendre notre propriété que nous avions eu tant de difficultés diverses à restaurer magnifiquement. J'ai dû, et mes petits aussi dire adieu à notre belle forêt, MA TERRE. Nous arrivons en aveyron où le climat est nettement plus doux, finis les hivers de six mois, la glace la pluie, le froid. Problème : à peine arrivés nous recevons une convocation d'un juge de millau. Un avocat, consulté depuis et à qui j'exprimais ma surprise m'a répondu : votre départ a été interprété comme une fuite !

Pour finir, ce juge instaure une mesure d'AEMO, j'ignore totalement en quoi cela consiste et ça n'est pas mon souci : les petits vont bien, ils sont heureux et nous nous débrouillons très bien sans personne. Durant deux, puis trois années tout va bien et puis, comme chaque année je suis convoquée dans le bureau de l'éducateur de l'ase chargé de, je cite : nous apporter son soutien et son aide... quel soutien ? quelle aide ? Je ne le vois qu'aavant l'audience annuelle chez le juge qui se contente de renouveller la mesure pour une année de plus. Seulement cette fois, il tombe mal. Je suis épuisée par une année de marathons quotidiens entre l'école, le sport, la bibliothèque, les enfants 24 h sur 24 365 jours par an à pleine charge et avec un état endocrinien catastrophique : le néo-mercazole a détruit mon système immunitaire et je ne suis pas à prendre avec des pincettes ! Je suis restée 8 minutes dans son bureau : lorsque ce vilain monsieur m'a parlé de : l'orientation professionnelle de Louis, 9 ans, je me suis levée d'un bond, lui ait dit qu'il était incompétent, qu'il révise sa copie et lorsqu'il serait prêt, qu'il veuille bien me reconvoquer.

Pire, devant la juge, quelques jours plus tard, je lui dit, en face : "ET VOUS, ne VOUS APPROCHEZ PLUS DE MES ENFANTS" réactions de la toute jeune et nouvelle juge : "oh, mais on ne parle pas comme ça à monsieur c......".

Franchement, j'ai pensé sur l'instant qu'il y avait quelque chose entre ces deux-là. Mais ne soyons pas malveillants, ils le sont assez pour le reste de l'humanité !

Conclusion : pour un retard d'une journée à la rentrée, ce t individu a demandé et obtenu un placement provisoire de six mois, qui s'es prolonge depuis, et qui vient tout juste d'être renouvellé pour un an. Nous avons fait appel de la décision, pour la deuxième fois. En 1 an et demi, j'ai eu le temps de fourbir mes armes, et le dossier que je tiens est une bombe qui va leur éclater à la figure devant la cour d'appel. Mes Agneaux chéris, comprenez mes deux fils, doivent pouvoir se reconstruire avec l'évidence que leurs parents les ont chéris et choyés et n'ont JAMAIS NEGLIGES leur devoirs envers eux. La justice nous doit réparation et je ne cesserai jamais ce combat, car lorsque j'aurai obtenu gain de cause, je vais me battre pour les autres. Juste retour des choses. Il se trouve chère Sandra, que j'ai vécu le drame du décès prématuré de mon cher papa, mort à 54 ans alors que je n'avais que 3 ans et demi, maman m'a mise en pension chez les soeurs, j'avais 5 ans, bouclée jusqu'à mes 17 ans, puis le travail car entre temps, maman était devenue invalide. A la pension, j'échangeais des disques avec une enfant de la dass à qui je me plaignais de ma situation et qui me disait : tu ne sais pas la chance que tu as de rentrer dans ta famille, même si c'est court une journée et demi par semaine. J'ai parfaitement compris alors, pourtant je n'avais que 9 ans ce qu'elle voulait me dire. C'est la troisième coïncidence.

Voilà, un petit bout de mon parcours, je prie mère nature le bon dieu et tout ce qui apporte force et courage de nous venir en aide, je me battrai jusqu'à l'extinction de mes forces pour que que triomphe cette idée : AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES.

Bisous. Dominique

valerie Le 07/04/2010

de tout coeur avec vous .

joelle Le 28/03/2010

bravo Sandra
je t'embrasse très fort et félicitations pour tes mots, tes ressentis et cette façon toute simple de raconter les choses telles que vous les avez vécus continue
je te suis
joelle

Sabine Le 26/03/2010

Bonjour a tous,
je viens de lire vos commentaires, j'en reste sans voix.. merci pour vos témoignages, ça aidera surement Sandra dans son combat..
si vous le souhaitez, un forum peut être mis en place pour recueillir vos témoignages, pour en parler, pour se conseiller ou autre..
Ensemble soyons plus fort !
merci a vous.. gardez courage..
bisous a Sandra, ma sister de toujours que j'aime tres fort..
Sab

Écrire un message sur le livre d'or

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site