enfance maltraitée.

Dylan, 7 ans. Maltraité ! OU était l' aide sociale a l'enfance ?  Que fesaient les médecins ? Rien. 

L'ASE s'occupe d'évaluer les "carences" des familles au lieu d'aller chercher les enfants à PROTEGER !

Sans généraliser.

( de moi.)

 

Dylan, était un enfant séquestré, battu et contraint de vivre dans des conditions indignes dès son plus jeune âge, reclus dans une chambre devenue au fil du temps un cachot puant. Sans oublier les violences quotidiennes dont il faisait l’objet de la part du père. Un enfant privé de bonheur. De la moindre affection. Il n’a jamais appris à jouer.

 

les mêmes questions viennent à l’esprit : comment est-ce possible ? Qui sont les responsables de cette situation dramatique ? Très souvent, c’est un scénario identique qui se répète. Avec les parents maltraitants, les défaillances des services sociaux sont souvent pointées du doigt. Même si cette fois, l’aide sociale à l’enfance a permis de le sauver. Pourtant, Dylan n’a jamais fréquenté l’école maternelle et son inscription en primaire, oubliée, est passée inaperçue. 
    
    De graves carences psychologiques !
    
    Ce n’est qu’au cours de l’été 2008 que les services sociaux approchent cette famille sans histoires jusque-là. Le père, Franck S., 42 ans, travaille pour une société locale de travaux publics et Stéphanie joue les mères au foyer. Leur dernier enfant, le petit Mathias né en 2007, n’est pas à jour des visites médicales obligatoires. Le centre de la protection maternelle et infantile s’en inquiète. Les parents indignes font la sourde oreille. Un juge des enfants est saisi. La magistrate, lasse d’attendre leur bon vouloir, demande à la police d’intervenir mardi à leur domicile. Ils découvrent Dylan dans un état pitoyable. Dénutri, atteint de mycoses et souffrant de graves carences psychologiques, il a un langage limité. Reste à savoir comment Dylan et son petit frère vont pouvoir désormais surmonter ce lourd héritage.
    
    Une cellule de prison plus qu’une chambre de petit garçon.

Ses parents sont en détention.

 

 

 

Source: Librairie au troisième oeil, par Stéphanne Bourgoin

 

Autres cas de maltraitances en france..

 

 " Un homme de 42 ans et une femme de 35 ans ont été écroués jeudi pour avoir maltraité et séquestré leur fils de 7 ans à Millau (Aveyron). Plusieurs cas semblables ont été soumis à la justice ces dernières années:

    
    18 mai 2008: un père de 60 ans est écroué à Grasse pour avoir privé de nourriture et régulièrement enfermé dans une chambrette insalubre d'une villa de Mandelieu (Alpes-Maritimes) son fils de 14 ans. L'enfant était contraint d'uriner par la fenêtre de son réduit, nourri de manière aléatoire et exclu des repas familiaux, autorisé seulement à aller à l'école.
    
    8 juin 2000: une fillette de 5 ans est découverte au milieu de huit chiens dans un appartement du Pecq (Yvelines), couverte de poux, de tiques, d'excréments de chiens et souffrant de malnutrition. En novembre 2000, le père est condamné à 3 ans d'emprisonnement et la mère à 18 mois.
    
    21 oct 1996: Johnny, 4 ans, est aperçu tremblant et le visage tuméfié, par un menuisier venu effectuer des travaux dans une ferme de Ménil-en-Xaintois (Vosges). L'enfant, continuellement battu, à peine nourri, dort sur un tapis au pied du lit de ses parents ou est enfermé avec les cochons. Sa mère et sa tante sont condamnées à 15 ans de réclusion en octobre 1999.
    
    23 mars 1995: une mère et son compagnon, restaurateurs à Louviers (Eure), âgés de 27 ans, sont arrêtés pour avoir martyrisé pendant près de deux ans un petit garçon de 9 ans. L'enfant, fils de la restauratrice, était régulièrement battu et enfermé dans la cave, avant que la directrice de l'école ne remarque une blessure sur son bras. Ils sont condamnés en avril à 3 ans d'emprisonnement avec sursis.
    
    20 fév 1986: Des médecins appelés au domicile d'un couple d'ouvriers de La Carneille (Orne) découvrent une enfant de 3 ans morte depuis deux jours après avoir été privée de soins et de nourriture, battue et enfermée dans une pièce sans lumière ni chauffage. La fillette ne pesait que 8 kilos. La mère est condamnée à 13 ans de réclusion et le père à 5 ans en février 1988.
    
    août 1982: David, 12 ans, battu et séquestré pendant treize mois à Evry dans un placard de 2 mètres sur 1,70 mètre, s'échappe et est retrouvé errant dans un jardin. Il porte de nombreuses traces de brûlures et de coups. Non scolarisé, il ne sait ni lire ni écrire. Sa mère et son beau-père sont condamnés à 7 ans de réclusion en mai 1985. "

 

 

 

Source:  Nouvelobs.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×